-18F: héroïques mais trop imprécises !

Après la déception du week-end dernier, les -18 filles comptaient se rattraper en recevant une autre équipe qui semblait à sa portée puisqu’elles ont déjà battu Grandvillars cette saison, lors de la phase de brassage.

 

La mission s’annonçait pourtant compliquée puisque la grippe avait frappé dans les rangs des luronnes, et celles-ci se présentait donc avec uniquement six joueuses et une gardienne et ne pouvait ainsi compter sur aucun remplaçant. Malgré ça les vertes comptaient bien lutter dans ce match, qu’elles prenaient par le bon bout (2-0; 3e). Les visiteurs rentraient enfin dans la partie et revenaient à hauteur, le match était lancé ! (2-2; 5e) Comme à leur habitude, les luronnes étaient bien en place en défense, solides devant leur gardienne, mais éprouvaient des difficultés en attaque, le score évoluait donc lentement (4-4; 14e). Les filles allaient alors connaître un passage à vide, en cherchant à battre la gardienne sur des tirs lointains en attaque, elles tombaient sur cette dernière et n’inscrivaient plus de buts durant de longues minutes d’autant qu’elles rataient en plus de ça plusieurs penaltys, ce qui permettait à Grandvillars de prendre un avantage intéressant au tableau d’affichage (4-8; 19e). Après un temps mort qui remettait tout le monde en place, les locales se montraient plus patientes en attaque et trouvaient des positions de tir plus intéressantes, ce qui leur permettait de réduire l’écart (8-9; 26e). Les deux équipes se séparaient finalement avec 2 unités d’écart au moment du repos (10-12; MT).

La seconde période repartait avec la même physionomie, les débats étant toujours très partagés (12-13; 35e). Mais de nouveaux les filles en vert connaissaient un passage à vide, la fatigue dû au manque de rotation n’aidant pas (12-16; 41e) mais revenaient immédiatement sur les talons des grandvillaises (15-17; 46e). Malheureusement BACCHETTA sur un contact en attaque se blessait à la cheville et devait laisser ses coéquipières durant quelques minutes, ces dernières évoluant donc à une de moins. Leurs adversaires en profitaient pour reprendre une avance de 4 buts (15-19; 48e). BACCHETTA serrait les dents et repartait au combat, mais le sort semblait s’acharner sur l’équipe locale puisque quelques minutes plus tard c’était au tour de STREBLER de se tordre la cheville et de devoir s’assoir quelques temps. A une joueuse de moins, les luronnes ne lâchaient pas et tenaient bon notamment en défense, bien regroupée devant ROUSSEL auteure d’une grosse partie, mais avaient du mal à trouver la faille en attaque (16-20; 53e). De retour au complet, les vertes entamaient leur remontée et espéraient un exploit en fin de partie mais la fatigue se faisait sentir et les efforts devenaient compliqués pour les organismes. Les vertes venaient ainsi échouer à deux petites longueurs des leurs adversaires (19-21; score final).

Les filles n’ont donc pas à rougir de leur prestation au vue des conditions dans lequel s’est déroulé le match, même si elles peuvent avoir quelques regrets dans leur finition au tir (6 jets de 7m ratés notamment), l’état d’esprit, la combativité et la solidarité dont elles ont fait preuve étaient exemplaires ! Un engagement qu’il faudra retrouver lors des prochaines rencontres pour espérer remporter un succès très rapidement.

 

Prochain match le samedi 3 février à domicile face à Saint-Vit.