-15G : LA BELLE REVANCHE !

DSC_1918

Après Lure/Palente : 28-22

Appliqué depuis l’échauffement, c’est avec panache que la jeune garde des coachs Roussel et Mayingila est allée chercher la victoire.

Le début de match est relativement serré entre les deux formations qui ne veulent absolument rien lâcher, en témoigne la progression du score (2-2 à la 5ème ; puis 5-5 à la 10ème). A l’image de la N2 garçon la semaine passée face à Mulhouse, la jeune garde verte a son moment d’absence, enchainant perte de balle, tirs avortés et manque de concentration en défense ; résultat, les verts doivent essuyer un sévère 4-0 (9-13 à la 22ème). Un semblant de réveil viendra faire son apparition en fin de mi-temps,  surtout sur une parade de Lulu et sur un but de Baptiste C. pour limiter les dégâts et revenir à deux longueurs de l’adversaire du jour (11-13 à la pause).

La deuxième période sera synonyme de véritable révolte du côté de la maison verte. Le coach serbe décide de mettre en place une 0-6, « The wall », avec un changement attaque défense entre Lorrys et Killian, le premier renforçant la défense avec son autre twwin tower Rory, le second perturbant la défense avec ses nombreux glissements et autres sorties en poste. Avec cette mise en place défensive, le HBC Lure Villers arrive à faire déjouer complètement le leader en lui infligeant un 3-0 et ainsi reprendre la tête sur un but d’un Adrien toujours aussi en jambe (15-14). Un système défensif qui oblige également Lulu à multiplier les arrêts. Le secteur offensif luron est lui aussi plus appliqué, poussant les défenseurs bisontins à la faute, et sanctionnés par des deux minutes. La fin de match sera complètement sous la maîtrise luronne, la bande à Baptiste D. se permettra une nouvelle fois de remettre un 3-0 au leader le mettant définitivement K.O.

Mot du coach Zovic : « c’est une belle revanche, une première mi-temps où on se loupe sur plan défensif, mais les gosses ont bien fait le taff et se sont bien repris en deuxième mi-temps sur tous les plans et surtout sur l’envie de battre le leader, même si j’ai dû retrouver mon caractère d’antan pour les pousser dans leurs retranchements, on dédicacera cette victoire à Alexis parti à Châlon.»

Attachment