Strasbourg, trop fort pour les seniors filles !

Toujours sans victoire en championnat, les filles recevaient ce week-end l’ASPTT Strasbourg, réserve d’une équipe de Nationale 1, qui ne comptaient pas laisser échapper des points importants dans la course à la montée.

 

Pour autant les luronnes ne comptaient pas leur rendre la tâche facile et rentraient bien dans la partie, notamment grâce à KANAR qui permettait aux vertes de rester à hauteur des alsaciennes (5-5; 10e). C’est alors que ces dernières décidèrent d’accélérer une première fois et passaient un 3-0 aux locales (8-5; 14e). Cependant les vertes ne lâchaient pas et maintenaient l’écart dans une fin de mi-temps hachée par les nombreuses exclusions temporaires de part et d’autres (neuf entre la 18e et la 30e). MARCHAL sur 7m puis LEGENDRE en toute fin de mi-temps permettait  aux filles de CARISEY de rentrer aux vestiaires avec un déficit de seulement 3 buts et de croire encore à l’exploit pour la seconde mi-temps.

Après le repos cet espoir grandissait encore puisque l’écart se réduisait à une unité après un but de MEUNIER (14-15; 36e) mais les alsaciennes réagissaient vite et passaient de nouveau un 3-0 pour prendre un peu d’air au tableau d’affichage (14-18; 38e). Mais nos guerrières luronnes ne voulaient pas lâcher les armes aussi vite et comptaient bien compliquer la tâche aux strasbourgeoises jusqu’au bout, pour cela c’est la jeune Laurine MARCHAL, habituellement joueuse évoluant en -18F, qui se mettait en valeur et ne tremblait pas sur penalty, avec deux tentatives transformées qui permettaient de garder cet écart de 3 buts (15-18; 40e puis 17-20; 43e). Haut-saônoises et bas-rhinoises se rendaient alors coup pour coup avant que la fatigue ne se fasse sentir chez les hôtes et qu’elles ne commencent à marquer le pas (20-23; 47e puis 22-27; 50e). Les dix dernières minutes n’étaient alors plus qu’à sens unique, les luronnes lâchaient physiquement, étaient moins précises dans le dernier geste et ne trouvaient plus de solutions offensivement, tandis que les filles de l’ASPTT maintenaient leur rythme et trouvaient de nombreuses solutions en jeu rapide. Les gardiennes de Lure-Villers CHAILLIE et THEVENET, elles aussi joueuses de -18F, ne pouvaient que constater les dégâts et céder face aux vagues adverses qui s’abattaient sur elles.

Le score final (23-34) est donc quelque peu anecdotique voire sévère quand à la physionomie du match mais la victoire est amplement méritée pour les adversaires du jour. Rencontre où la hiérarchie aura donc été respectée, mais dont il faudra tirer du positif: nos seniors filles ont fait jeu égal pendant près de 3 quarts d’heure, et on montré des choses intéressantes tout au long de la partie, sans oublier une jeunesse prometteuse avec 4 filles nées en 2000 évoluant dans l’équipe. Un match sur lequel il faudra donc s’appuyer pour continuer à travailler et aller décrocher la première victoire en championnat !

 

Prochain match le dimanche 10 décembre à Eckbolsheim.